Le Larron | traffixmusic
FREDDY MASSAMBA
CONTACTS

COORDINATION : La Familia

christelle@la-familia.fr
 

LABEL : Milk Music communication@milkmusic.org

 

PRESSE : Patricia Espana patespa@yahoo.fr

 

BOOKING : Emilie Houdebine emilie@traffixmusic.com

 

BOOKING INTERNATIONAL : alice@traffixmusic.com

 

LE LARRON

C'est l'histoire toute bête d'un chanteur pour de faux qui a voulu faire un disque pour de vrai.

Car Le Larron n'est pas vraiment un chanteur. Un musicien, d'accord. Un auteur, c'est certain. Compositeur aussi. Mais toujours pour les autres. D'Espoirs de la Chanson en Rappeurs de bons sentiments. Il a même monté un studio et produit de la musique pour des boissons qui font Pschitt ou des bateaux qui font Pouët. Mais chuuuuttt.

 

Non Le Larron ne voulait pas faire chanteur. Mais à écrire des trucs trop personnels, trop crus ou trop absurdes, on court le risque de ne plus trouver personne pour les chanter. C'est ce qui s'est passé en 2008. A court d'interprètes, Le Larron a maquetté quelques chansons pour les présenter à un éditeur. Ces maquettes sont tombées dans l'oreille d'un distributeur passionné et enthousiaste qui l' a poussé à les sortir sous son nom. Et voilà comment on se retrouve avec un disque à paraître, sans l'avoir vraiment prémédité.

 

Alors il a fallu s'y mettre, un peu par jeu, un peu par défi. Endosser ce surnom du LARRON, créer un semblant de Label, rappeler des copains, répéter, et caler une première date sur l'estrade d'un café parisien. Quel pied ! Une autre date a suivi, puis une troisième, un bon bouche à oreille, des premières parties et finalement 2 ans et demi d'une tournée aussi magnifique qu'imprévue. Et ce qui n'était qu'une récréation est devenu sans y prendre garde un projet presque sérieux.

 

S'est alors posée la redoutable question du deuxième album. Ou plus exactement du premier fait exprès. Frustré par ces titres enregistrés en deux jours et sans y penser, certes spontanés mais à la personnalité musicale peu marquée, Le Larron a décidé de tout changer. Il s'est enfermé avec sa guitare et ses claviers dans son studio, et il a pris le temps. Le temps de chercher, d'expérimenter, de se tromper, d'essayer des mélanges, de varier les couleurs, jusqu'à obtenir le son exact qu'il avait en tête. Garder la chanson et le texte au centre, mais l'habiller de ses influences sonores et musicales : The Roots pour les Batteries, un Moog à la basse, la Gibson vibrante de Neil Young, des synthétiseurs pétillants des années 80, quelques touches du Piano de Tom Waits, la flûte de Sweet Smoke, une clarinette basse et le Wurlitzer de Ray Charles.

 

Il a ainsi passé une année seul en studio, jouant, enregistrant, malaxant cette matière jusqu'à ce que ces ingrédients hétéroclites s'imbriquent et prennent leur place, pour créer un son qui lui soit propre. Les bandes ont ensuite été confiées pour mixage à Hubert Salou, (Alpha Blondy, Souchon, Kravitz, etc...) afin qu'il y mette un peu d'ordre et de vernis.

 

Alors Le Larron n'est peut-être toujours pas un chanteur, mais pour la première fois, c'est « fait exprès » ! 

 

Vidéos
La Vie est Belle - film d'animation 3D par Heyto
Je t'aime
Le Larron - Francofolies 2013
MUSIQUE